news

Migrants - Filippo Grandi (Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés) à "Paix sans Frontières": "Cela suffit de parler de ports fermés. Nous devons résoudre les crises humanitaires et répondre aux peurs des gens"

15 Septembre 2019

#peaceispossibleImmigration

Partager Sur

«La relative facilité avec laquelle le dernier débarquement de réfugiés a été organisé en Italie me donne de l'espoir. Le débat public finira peut-être par se concentrer sur les vrais problèmes, et non plus sur les détails». Filippo Grandi, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, n’a pas cité explicitement les migrants du bateau Ocean Viking qui ont finalement pu débarquer à Lampedusa après des jours d’attente, mais il y faisait clairement référence.

C'est en ces termes que M. Grandi s'est exprimé lors de la séance inaugurale de la rencontre interreligieuse “Paix sans frontières” à Madrid, organisée par l’Archidiocèse de Madrid et la Communauté de Sant’Egidio. Le Haut Commissaire des Nations unies a rappelé aux leaders religieux et représentants du monde politique le nombre de réfugiés et personnes déplacées (71 millions), en affirmant “qu’ils sont un baromètre pour notre société”.  M. Grandi a souligné “qu’il fallait dès lors se focaliser sur la coopération nécessaire pour résoudre les problèmes du monde qui poussent les gens à quitter leur pays. Mais, a-t-il ajouté, la réponse aux peurs des Européens est importante elle aussi; elle doit respecter nos valeurs grâce à des initiatives de solidarité concrète, comme les couloirs humanitaires mis en oeuvre par Sant’Egidio».